Tip du jour : Le badge Linkedin "Open to Work" est ce une bonne idée ?

Qu’on soit jeune diplômé, junior et même sénior, on est (quasiment) tous animé d’une volonté de changement de carrière à un moment ou un autre.

Petit rappel avant de lire ces quelques lignes, je suis un peu adepte de la dérision et de l’ironie, donc il faut prendre un peu de hauteur sur certains points abordés, et vous avez la parole en fin d’article 😊

Fini le temps où on entrait chez l’entrepreneur du coin pour y faire toute sa carrière. Aujourd’hui les moyens de communication nous permettent d’avoir accès à toutes les offres en quelques clics. Et cela éveille en nous une curiosité qui nous pousse à tendre vers une certaine instabilité.

Open to work ou desperate to work ?

Les recruteurs sont comme nous dans leur vie de tous les jours, et nous ne sommes pas très nombreux à trouver séduisants et sexys les gens désespérés.

N’aurait-on pas même tendance à fuir ce genre de personne ? Non ? Vous êtes sûr(e)s ?

Tel notre ami Patrick, celui ou celle qui arbore ce filtre envoie un message qui pourrait être perçu comme

"Je cherche du travail et jusque là personne n'a voulu de moi, je suis désespéré".

Il est plus qu’important de donner envie à un employeur de vous rencontrer, et pour cela vous devez vous montrer sous votre meilleur angle.

Ne soyez pas disponible !

C’est malheureux à dire, mais on veut toujours ce qu’on ne peut pas avoir, et ce qui est “facile” d’accès est toujours moins intéressant disons…

C’est vous et pas un autre !

Certes vous pouvez vous retrouver dans le cas d’une fin de contrat (CDD ou Interim) et vous souhaitez anticiper et vite rebondir, et certes vu comme ça on pourrait dire que c’est une bonne stratégie, mais… 

L’employeur ira-t-il vraiment creuser un peu plus loin ?

Attention, le physique ne devrait rien à faire dans un process de recrutement, mais dans le cas d’une approche sentimentale, une personne qui affiche une certaine assurance est quand même plus bankable et n’aura pas besoin d’afficher quoi que ce soit pour signifier son “ouverture au marché”. N’êtes vous pas d’accord ?

Si vous étiez en demande vous même, vers quel profil iriez-vous ? Celui qui a sa pancarte “Je suis célibataire” ?

Au mieux, vous allez séduire un employeur véreux qui ne trouve personne, ou une société qui embauche à tour de bras des commerciaux qui doivent aller vendre en “one shot” chez des “p’tits vieux” (sic) qui n’ont rien demandé à personne.

Le recap'

Il est certain que vous faites comme vous voulez, nous n’avons pas la science infuse, mais essayons de partager notre ressenti sur ce sujet.

(pour découvrir vous pouvez utiliser votre souris comme une pièce sur un ticket de jeu à gratter)

La bonne stratégie

Soyez actifs !

Allez à la rencontre des employeurs, des influenceurs, partagez votre expérience, expliquez leur pourquoi vous êtes à l'écoute du marché.
N'attendez pas que quelqu'un vous contacte, ne soyez pas dispo pour "n'importe quoi".

Pour résumer, il est probable que des gens très qualifiés de chez Linkedin ont réfléchi à ce concept, mais est-il adapté à tout le monde ?

Pourquoi pas…

(Ne pas oublier d’expliquer sa situation en se mettant en valeur)

A éviter…

En cliquant sur le petit lien ci-dessous vous m’offrirez un café, c’est bon pour le moral et ça donne envie de continuer à vous aider aux quotidien.

(C’est Paypal et c’est sécurisé)

Vous connaissez notre partenaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

06 01 99 72 70

Lundi au vendredi

08h à 16h30